Neuchâtel

Soutien du bout des lèvres au programme de législature

La gauche critique plusieurs des mesures d’austérité proposées, notamment l’augmentation d’un élève par classe.
Soutien du bout des lèvres au programme de législature
Le plan financier accompagnant le programme de législature du Conseil d'Etat prévoit une quarantaine de mesures à partir de 2019 pour contribuer à assainir les finances du canton de Neuchâtel. JPDS
Grand Conseil

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté sans enthousiasme mardi le programme de législature 2018-2021 du Conseil d’Etat. La gauche a notamment critiqué plusieurs des mesures d’austérité qu’il contient. Après des débats parfois animés, le programme de législature du Grand Conseil neuchâtelois, ainsi que son plan financier, ont été pris en considération par 63 voix pour, 23 contre et 25 abstentions, dans un vote à valeur consultative. La commission des finances

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion