Cinéma

Terry Gilliam brasse de l’air

Projet maudit de Terry Gilliam, devenu mythique, L’Homme qui tua Don Quichotte s’avère décevant.
"L’Homme qui tua Don Quichotte" a été imaginé par Terry Gilliam il y a vingt­-­cinq ans, ELITE FILM / DIEGO LOPEZ CALVIN
Cinéma américain

Imaginé par Terry Gilliam il y a vingt­-­cinq ans, L’Homme qui tua Don Quichotte avait paru condamné au début des années 2000 après un tournage avorté, relaté dans le documentaire Lost in La Mancha. Ce projet maudit, devenu mythique, aurait pu être le deuxième «meilleur film jamais réalisé» – après Dune de Jodorowsky. Mais le cinéaste s’est entêté, multipliant les tentatives durant une décennie avec différents duos d’acteurs, pour livrer aujourd’hui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion