Arts plastiques

Hodler, sans parallèle

En cette année anniversaire, le Musée Rath orchestre un grand accrochage Hodler. Si la thématique choisie laisse perplexe, l’accrochage est plutôt réussi.
Hodler, sans parallèle
Le contenu symbolique de "La Nuit" allie corps nus endormis et figure de l’artiste terrorisé par la mort. DR
Exposition

Il est mort il y a cent ans, dans son appartement du quai du Mont-Blanc, en bordure d’une rade genevoise qu’il a souvent représentée. Des vues arborant les immeubles de la rive gauche, rares édifices d’un corpus davantage intéressé par la nature montagneuse ou l’humain. Bien sûr, les toiles du bout du lac affichent aussi le Salève, dont les contours vont s’assombrissant – une spécialité du peintre. Plusieurs de ces compositions

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion