Scène

Coup de foudre chez les soviets

Hilarante comédie autour de la guerre froide, M. Jules, l’épopée stellaire célèbre avec humour et amour l’affrontement entre les blocs de l’Est et de l’Ouest aux Marionnettes de Genève. Du théâtre d’objet au sommet de son art.
Coup de foudre chez les soviets
M. Jules, l’épopée ­stellaire: la guerre froide, mieux vaut en rire. ERIC MASSUA
Théâtre

C’est une histoire hilarante de coups de foudre, au propre comme au figuré. Car il est bel et bien question d’amour dans cette pièce créée et jouée par le formidable couple d’interprètes Juliette Nivard et Glenn Cloarec, membres de la compagnie française Les Philosophes barbares. Difficile d’en dire plus sans dévoiler toutes les ficelles d’un spectacle aux coups de théâtre rebondissants. Il est aussi question d’électricité, d’électrocution et de coups

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion