Vaud

«Nous suivons la situation, sans inquiétude»

Des enseignants de la Haute école d’ingénierie et de gestion dénoncent une situation de crise au sein de l’établissement. Chantal Ostorero réagit.
«Nous suivons la situation, sans inquiétude» 2
Les enseignants font état d'une situation de crise et d'une rupture de dialogue avec la direction de l'Heig-vd. MICHEL DUPERREX/LA RÉGION NORD VAUDOIS
Hautes écoles

Directrice générale de l’enseignement supérieur du canton de Vaud, Chantal Ostorero répond aux critiques d’enseignants de la Haute école d’ingénierie et de gestion, qui dénoncent une situation de crise et une rupture de dialogue avec la direction (notre édition de mardi). L’association des professeurs de la Haute école d’ingénierie et de gestion (Heig-vd) a interpellé votre département, dénonçant une rupture de dialogue avec la direction. La situation vous inquiète-t-elle? Chantal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion