Valais

Le Grand Conseil veut abattre les loups hybrides

Le sujet revient sur la table par le biais de deux postulats qui demandent de contrôler que les loups ne sont pas des hybrides.
Le Grand Conseil veut abattre les loups hybrides
Loup, chien, hybride? Le Grand Conseil valaisan veut avoir des certitudes. Il a accepté deux postulats qui demandent que les analyses génétiques l'établissent à l'avenir. Les hybrides ne sont pas protégés et peuvent être abattus. KEYSTONE
Faune

La présence de loups en Valais a soulevé le débat au Grand Conseil valaisan. Le sujet est revenu sur la table par le biais de deux postulats qui demandent de contrôler que les loups ne sont pas des hybrides. Les deux postulats demandent que les tests ADN contrôlent systématiquement si l’animal est un loup ou un hybride. En cas d’hybridation, le canidé doit être abattu, estiment les postulants. Les deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion