Solidarité

Le régime carcéral de Coronda reconnu comme une torture

Le tribunal de Santa Fe a condamné à de lourdes peines les deux anciens directeurs de la prison argentine.
Des centaines de militants des droits humains entouraient vendredi à Santa Fe les ex-détenus politiques de Coronda et les familles des victimes venus assister à la condamnation des deux ex-directeurs de la prison pour torture. GUILLERMINA BENITEZ
Argentine

Vingt-deux et dix-sept ans d’emprisonnement pour «délit de torture aggravé» sur 38 prisonniers politiques ayant entrainé deux décès: des acclamations et des pleurs de soulagement ont accueilli vendredi le verdict du tribunal de Santa Fe, en Argentine, condamnant deux anciens directeurs de la prison de Coronda. L’association d’anciens détenus El Periscopio, qui s’était associée à l’accusation publique, réclamait la perpétuité mais se montre satisfaite du jugement. Les faits reprochés aux deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion