Suisse

Le ratage du virage internet

Après avoir dominé de la tête et des épaules le marché national de la pub, le groupe lausannois est au plus mal.
Le ratage du virage internet
Publicitas aurait besoin d'un miracle pour s'en sortir. KEYSTONE
Presse

Il fut un temps où mettre une annonce dans le journal impliquait automatiquement le passage par Publicitas. Géant du marché suisse, dont il avait fini par en détenir pratiquement le monopole au fil des rachats de concurrents, le groupe lausannois régnait pour ainsi dire sans partage sur un marché pesant plusieurs milliards de francs. Las, pour avoir manqué le virage de la publicité sur internet, il s’est effondré sur lui-même

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion