International

La polémique sur les crucifix fait rage

La croix fait son retour dans les administrations bavaroises. Symbole identitaire ou électoralisme?
La polémique sur les crucifix fait rage
La catholique Bavière est particulièrement fière de son patrimoine religieux, à l’image du célèbre crucifix d’Enghausen, au nord de Munich. KEYSTONE
Allemagne

L’objet du «délit», une croix chrétienne en bronze, se trouve dans le grand hall d’entrée de la Chancellerie bavaroise à Munich, le siège du gouvernement de ce Land majori­tairement catholique. Cette dernière a été accrochée mardi dernier par le nouveau ministre-président de la région, le conservateur Markus Söder (csu), après que son cabinet a décidé de rendre obligatoire la présence de ce symbole chrétien dans les administrations régionales. Pour ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion