Indignée, l’Allemagne se réveille

Une série de scandales montre que l’antisémitisme se banalise. Berlin veut relever le défi.

La session extraordinaire du Bundestag qui s’est tenue hier à Berlin en l’honneur des 70 ans de l’Etat d’Israël ne pouvait mieux tomber. Ces dernières semaines, l’Allemagne est en effet confrontée à une série de scandales qui rappelle que la haine anti-Juifs existe toujours dans une partie de la société. Les dernières statistiques policières montrent ainsi que les agressions antisémites, commises à 94% par des sympathisants d’extrême droite, restent largement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion