Livres

Yla von Dach. Sur le bout de la langue

Lauréate du Grand Prix de traduction 2018, la Bernoise offre à la littérature romande une voix dans le concert des lettres germaniques. Elle sera au Salon du livre de Genève samedi.
Après avoir été institutrice, journaliste et romancière, la Bernoise s’est faite traductrice. LADINA BISCHOF
Traduction

A Biel/Bienne, la langue hésite. Tenus de part et d’autre d’un fossé incertain, les mots sont à bout de sens, attendent quelque jeteur de pont. Puis arrive un passeur polyglotte qui leur offre la traversée. Et la littérature suisse flue et reflue, d’un imaginaire à l’autre. On ne s’étonne pas qu’Yla von Dach soit établie précisément sur cette frontière, elle qui a reçu le Grand Prix de traduction 2018 décerné

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion