Suisse

Tour de vis contre les violeurs

Le Conseil fédéral veut punir plus durement les auteurs d’infractions sexuelles.
Tour de vis contre les violeurs
«La société veut des peines plus strictes dans ces cas-là», a justifié mercredi devant les médias la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. KEYSTONE
Justice 

Deux ans de prison minimum pour les violeurs, contre un aujourd’hui: telle est la mesure phare d’un projet du Conseil fédéral de révision de la quotité des peines. L’objectif principal de cette réforme est de punir plus durement les actes de violence et les infractions contre l’intégrité sexuelle. «La société veut des peines plus strictes dans ces cas-là», a justifié mercredi devant les médias la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion