Genève

Le Nant d’Avril retrouve l’air libre

Le canton vient d’achever les travaux de renaturation du cours d’eau meyrinois. Depuis une vingtaine d’années, ces projets se sont multipliés.
Le Nant d’Avril retrouve l’air libre
Le Nant d’Avril principal n’a pas vraiment été déterré. La large galerie souterraine dans laquelle il s’écoule le long de la Zone industrielle de Meyrin-Satigny existe toujours. Le canton a, en réalité, créé un second cours d’eau parallèle. ELE
Environnement

Canalisé, enterré, pollué par la zone industrielle voisine: le Nant d’Avril, entre les communes de Meyrin et Satigny, a été l’un des cours d’eau les plus maltraités du canton durant des décennies. Vendredi matin, alors que les autorités ont inauguré sa renaturation, ce constat a été largement partagé. «Quasiment mort, il a été enterré avant l’heure, avant de profiter aujourd’hui d’une belle résurrection», s’est félicité Philippe Bossy, maire de Satigny.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion