Solidarité

Renouveau générationnel à Cuba

Le nouveau président cubain, Miguel Diaz-Canel, a été nommé jeudi. C’est une page qui se tourne après le règne des Castro, mais aussi le signe d’un changement plus profond, analyse Jeanette Habel.
Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, et son prédécesseur Raul Castro. Le nouvel homme fort de l'île est un fidèle du régime. KEYSTONE
Cuba

Peu d’effervescence à Cuba avec la nomination, jeudi, du nouveau président, Miguel Diaz-Canel, 57 ans. Sans surprise, le vice-président depuis 2013 est un fidèle du régime et a su donné des signes de continuité pour pouvoir occuper le poste suprême. C’est néanmoins une nouvelle génération qui accède au pouvoir, tant au sein de l’exécutif que des organes législatifs régionaux et nationaux. A l’heure où le contexte national et international pousse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion