Livres

Mandelstam, siècle sonore

Les oeuvres complètes du poète russe paraissent pour la première fois en français. Un événement.
Mandelstam, siècle sonore
Né en 1891, Ossip Mandelstam sera arrêté une première fois en 1934 puis à nouveau en 1938, année de son décès aux portes du goulag. Ici photographié à Saint-Pétersbourg en 1914. MANDELSTAM CENTRE, MOSCOU
Poésie

Il est de ces poètes dont les vers méritent qu’on acquière la langue qui les porte: Ossip Mandelstam, martyr au verbe sonore, obscur et magnétique. C’est pour le lire que Jean-Claude Schneider, lui-même traducteur et poète, s’est attelé au russe: «J’ai découvert Mandelstam avec la traduction allemande de Paul Celan, dans les années 1960. Tout de suite, j’ai été séduit, retenu, enthousiasmé par ces métaphores éblouissantes», se souvient-il. Et d’évoquer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion