Musique

Roby Lakatos, démon du violon

Versatile et virtuose, le violoniste d’origine tzigane donne un concert «Jazz Meets Classic» ce jeudi à l’Alhambra dans le cadre du Concours Menuhin.
Roby Lakatos, démon du violon 2
Le virtuose Roby Lakatos tisse son héritage musical tzigane avec des influences classiques, jazz, tango et même indiennes. DR
Concert

Les princes du violon classique, Yehudi Menuhin, Maxim Vengerov ou Vadim Repin, l’ont reconnu comme un pair. Roby Lakatos a été parfois décrit comme un «démon du violon». De fait, son talent exceptionnel lui permet d’aborder avec la même aisance les répertoires classiques les plus ardus, l’essentiel des musiques tziganes traditionnelles, ou de décoiffantes improvisations jazz. Né à Budapest en 1965, initiant la septième génération de l’illustre lignée de Janos

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion