Médias

Un organe de conciliation «pas compétent»

Tamedia déplore la saisie de l’Office vaudois de conciliation par ses rédactions romandes, qui demandent notamment le gel des licenciements pendant deux ans.
Hommage à Winnie Mandela
Des journalistes ont manifesté devant le siège zurichois de Tamedia le 31 janvier 2018. KEYSTONE
Crise des médias

Tamedia déplore la saisie de l’Office vaudois de conciliation par ses rédactions romandes. Le groupe juge cet organe «pas compétent» dans la situation actuelle et affirme qu’Impressum bafoue la convention collective de travail. La réponse de l’éditeur zurichois n’a pas tardé après l’annonce mercredi dernier de la saisie de l’Office vaudois de conciliation et d’arbitrage par les rédactions romandes du groupe de presse, soutenues par Impressum et Syndicom. Dénonçant l’absence

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion