International

Suspension d’un accord sur les migrants africains

Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU espère qu’Israël n’a pas totalement abandonné le projet d’installation de Soudanais et d’Erythréens sur son sol.
Suspension d’un accord sur les migrants africains
Des demandeurs d'asile et des Israéliens ont protesté massivement le 24 mars dernier contre la politique de déportation des migrants en Afrique. KEYSTONE
Israël 

Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU espère qu’Israël va «bientôt reconsidérer» sa décision d’annuler un accord sur les migrants africains, a affirmé mardi à l’AFP un porte-parole du HCR. Cet accord venait d’être conclu. «Nous continuons de croire dans la nécessité d’un accord gagnant-gagnant qui puisse bénéficier à Israël, à la communauté internationale et aux personnes qui ont besoin d’un asile», a expliqué par mail, William Spindler, porte-parole du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion