Vaud

Le requérant est décédé d’une mort naturelle

Le Conseil d’Etat a répondu jeudi à une interpellation qui questionnait les circonstances du décès d’un requérant d’asile en septembre dernier à Malley.
Le requérant est décédé d’une mort naturelle
Le foyer pour requérants de l'Evam Le foyer pour requérant de l'EVAM à Malley (Vaud). SDT
Asile

L’homme serait décédé d’une mort naturelle. Aucun indice n’indique l’intervention d’une tierce personne. Ce sont les constatations médico-légales communiquées jeudi par le Conseil d’Etat dans sa réponse à l’interpellation du député d’Ensemble à Gauche Jean-Michel Dolivo. Ce dernier avait questionné les causes et circonstances du décès d’un requérant d’asile survenu en septembre dernier dans le foyer de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) de Lausanne-Chablais, dans le quartier de Malley.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion