Musique

Les musiciens ont le blues

Selon une étude britannique, les musiciens souffrent davantage de dépression.
Les musiciens ont le blues
Boys don’t cry, chante The Cure (ici un «pochoir» du leader Robert Smith). Si les garçons ne pleurent pas, les musiciens n’ont pas toujours le moral. BIXENTRO/CC2.0
Santé

Les musiciens auraient trois fois plus de risques d’être atteints de dépression que le reste de la population. C’est ce qui ressort d’une étude de l’université londonienne de Westminster, publiée en fin d’année dernière et réalisée sur mandat de l’association Help Musicians UK, intéressée au bien-être des professionnels du domaine. Ce sont 71,1% des 2200 personnes interrogées qui estiment avoir vécu des attaques de panique ou des crises d’anxiété, et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion