International

Les migrations climatiques vont s’aggraver

La Banque mondiale prévoit 143 millions de “migrants climatiques” d’ici 2050. Elles seront lourdes de conséquences.
Les migrations climatiques vont s’aggraver
Bergères et leurs troupeaux à un point de distribution d'eau dans la région Somali d'Ethiopie, en janvier dernier (Keystone archives).
Climat

Plus de 140 millions de personnes pourraient migrer d’ici 2050 dans trois régions du monde en développement pour fuir les effets du changement climatique. Parmi ces effets, la baisse de la production agricole, la pénurie de l’eau et la hausse du niveau de la mer. Dans un rapport publié lundi, la Banque mondiale (BM) a chiffré à 86 millions les “migrants climatiques” potentiels en Afrique subsaharienne, à 40 millions en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion