Scène

Figaro brille à la Comédie de Genève

L’heure de la Révolution française n’a pas encore sonné, mais Beaumarchais donne déjà le premier rôle à son valet Figaro. Joan Mompart endosse l’habit et monte trois heures d’étourdissant spectacle à Genève, avant Monthey et Fribourg.
Figaro brille à la Comédie de Genève
Les neuf prodigieux interprètes romands du Mariage de Figaro. MARC VANAPPELGHEM
Théâtre

Un bon siècle a passé depuis les comédies jouées par Molière lorsque Beaumarchais prend sa plume en 1778. Son valet Figaro (Joan Mompart) est aussi rusé et malin qu’un Sganarelle, mais ses qualités intellectuelles sont dignes du penseur des Lumières qu’était son auteur. Car Figaro est bien plus fin et brillant que le Comte d’Almaviva (Juan Antonio Crespillo) qui l’emploie. Son érudition épate, il philosophe à tout-va et avoue posséder

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion