Économie

Raiffeisen, l’heure des désillusions

Pierin Vincenz, bâtisseur du succès de l’ex-petite banque coopérative, est en prison depuis quatre jours.
Raiffeisen, l’heure des désillusions
La justice zurichoise a demandé la détention préventive de l’ex-patron de Raiffeisen, Pierin Vincenz, accusé de gestion déloyale. KEYSTONE
Portrait

La matinée s’annonce cruciale pour lui: Pierin Vincenz, ancien directeur général de Raiffeisen, comparaît à Zurich devant un juge qui doit décider de sa mise en détention préventive. Longtemps porté aux nues, l’ancien directeur suscitait pourtant des doutes chez de nombreux observateurs. Portrait. Si, selon les dires de la banque, «près d’une personne sur deux est cliente Raiffeisen en Suisse», c’est à n’en pas douter grâce à Pierin Vincenz (61 ans).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion