Suisse

Les conférences intercantonales trop opaques

Contrairement à l’administration fédérale, les concordats se concoctent dans l’opacité, critique l’association Loitransparence.ch
Les conférences intercantonales trop opaques
Le conseiller d'Etat st-gallois Benedikt Würth, président de la Conférence des gouvernements cantonaux, a été interpellé par l'association Loitransparence.ch pour que les organes intercantonaux deviennent plus transparents (KEYSTONE archives).
Transparence

Les conférences intercantonales ne sont pas assez transparentes, estime l’association Loitransparence.ch, qui exige une amélioration. La Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) a obtempéré en créant un groupe de travail chargé d’élaborer des règles. Au moins 25 aréopages cantonaux sont actifs à Berne, de la Conférence des directeurs de l’instruction publique ou des affaires sociales à celle des commandants de police, en passant par les responsables cantonaux des achats publics. Mais

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion