Suisse

Forfaits dans le viseur

Faut-il justifier les indemnités et autres notes de frais des conseillers d’Etat? Au Tessin, un député réclame le remboursement de 1,8 million de francs accordés sans base légale.
Forfaits dans le viseur
Régler les traitements des conseillers d’Etat par des directives internes? A Genève, l’avance de salaire accordée à Luc Barthassat (à g.) en 2016 avait fait polémique. KEYSTONE
Tessin

Les membres des exécutifs cantonaux ont-ils le droit en Suisse de s’octroyer des indemnités comme bon leur semble? Au Tessin, cette épineuse question enflamme les passions. Elle con­cerne en particulier le remboursement de frais téléphoniques, deux mois de salaire supplémentaires et une indemnité de 10 000 francs en fin de mandat dont bénéficient les conseillers d’Etat. Une commission d’enquête parlementaire pourrait être nommée pour clarifier l’affaire qui secoue la politique tessinoise. C’est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion