Lecteurs

Méconnaissance de la réalité

Julie Legault commente des propos qu’a tenus Alain Berset durant une émission radio.
Santé

Monsieur le conseiller national,

Je vous ai entendu à l’émission Forum sur la RTS le 21 janvier au sujet des coûts financiers imputables aux patients malades chroniques qui ne prennent pas leurs traitements. Bien sûr, ces maladies engendrent des coûts dans le système de santé et la non-observance médicamenteuse les augmente. Toutefois, les facteurs influençant l’adhésion thérapeutique sont complexes, des études le démontrent.

Pourtant, à vous entendre, c’est simple.

D’un côté, le corps médical. Tout-puissant, il sait ce qui est bon pour le patient. Il prescrit donc le meilleur traitement, sur la base d’études et de recommandations. La suite c’est «y a qu’à».

De l’autre, le patient. Qui doit s’estimer chanceux de recevoir un médicament, souvent coûteux et remboursé par son assurance. Et donc «jouer le jeu», pour reprendre vos mots. Sinon il est puni. Selon vous, un comportement adéquat est celui «qui permet de ne pas avoir de gaspillage financier». Effets bénéfiques et secondaires des traitements, autodétermination, complexité de la maladie chronique… Des articles scientifiques et des livres entiers sont consacrés à ces thèmes ô combien délicats. Et vous pensez en deux phrases comprendre le problème et dicter la solution?

Comme disait H.L. Mencken «Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse.».

Je vous cite encore: «C’est quand même un monde de devoir convaincre les gens de continuer à prendre leur traitement une fois qu’ils ont l’impression d’avoir été soignés». Vos propos traduisent une méconnaissance totale de cette réalité. Je pourrais me rassurer, me disant que vous n’êtes certainement pas mal-veillant, que c’est juste de l’ignorance. En réalité, ça m’inquiète; loin d’une quelconque ouverture, votre discours vise à influencer l’opinion sans connaître le sujet. Et vous siégez à la Commission de la santé du National (CSSS).

Si vous souhaitez découvrir le monde quotidien de la maladie chronique, les médicaments sur le long cours, n’hésitez pas à prendre contact; je me ferai un plaisir de vous faire rencontrer des hommes et des femmes qui pourront tenter de vous enseigner ce qu’ils vivent. Et ce, gratuitement.

Et si vous deviez malheureusement un jour faire partie des personnes atteintes de maladie chronique, je vous souhaite une chose: que les professionnels de la santé qui vous accompagneront ne partagent pas vos idées en matière d’adhésion thérapeutique…

Julie Legault, infirmière spécialisée en éducation thérapeutique, Pully (VD)

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Santé

Connexion