Lecteurs

Comment vendre du rêve?

Dominique Messerli juge que la présentation du projet immobilier Rigaud-Montagne, à Chêne-Bougeries, est trop beau pour être vrai.
Votation communale

J’ai participé mardi soir à la présentation, par ses promoteurs, du projet immobilier Rigaud-Montagne soumis à un double référendum communal le 4 mars.

Sur le site des promoteurs on peut lire: «Le rêve à Genève». Effectivement je ne suis pas sorti de cette séance rassuré. Les belles photos et magnifiques plans nous annoncent poste, épicerie, crèche, potagers… mais lorsque l’on interroge les architectes, on s’aperçoit que rien n’est sûr.

A la question d’une crèche supplémentaire (la commune a ouvert début janvier une crèche de 36 places à 50 mètres), les besoins ne sont pas connus mais une crèche privée est prévue.

Il se trouve que c’est le même bureau ACAU qui a construit les sept blocs qui longent la route Jean-Jacques Rigaud. A l’époque, la publicité annonçait sous la plume de M. Michel Rey, architecte: «Nous voulons avant tout que ces nouvelles constructions s’inscrivent dans le site existant. Les bâtiments ne seront pas des obstacles à la vue ni à la lumière…». Une visite sur place vaut le détour! Comme pour le nouveau projet, il était annoncé «Un quartier plein de vie… Espace publique avec esplanade, jeux, bassin, ruelle et petites places entre les immeubles…» Ces espaces publiques vont être réalisés mais sur le terrain de la commune… pas sur le périmètre privé des immeubles. Attention au miroir aux alouettes. Le PLQ Rigaud-Montagne est trop joli pour être honnête.

Dominique Messerli, locataire à Chêne Bougeries

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Votation communale

Connexion