International

Athènes réclame son dû à Novartis

Le géant suisse de la pharma est soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin à des ex-ministres.
Athènes réclame son dû à Novartis
La branche grecque de Novartis à Athènes. Les préjudices pour les caisses publiques se monteraient à 3,4 milliards de francs. EPA/ALEXANDROS VLACHOS
Grèce

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a enclenché lundi la procédure parlementaire d’enquête sur des pots-de-vin qu’aurait versés Novartis à dix ex-ministres et premiers ministres grecs, tout en demandant des comptes au géant pharmaceutique bâlois. S’exprimant devant son groupe parlementaire, M. Tsipras a fait part de sa volonté de «jeter toute la lumière» sur cette affaire, symptomatique selon lui «des méthodes de mafia» des précédents gouvernements de droite et socialistes. Il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion