Genève

Crise de confiance chez Caritas

En décembre, une pétition signée par une quarantaine d’employés de Caritas a été remise à son comité. Elle révèle un climat tendu. La direction assure vouloir restaurer le dialogue.
Crise de confiance chez Caritas
Le bâtiment La Fouine, à Plan-les-Ouates. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Conflit social

Le 12 décembre dernier, 38 employés du secteur Seconde main de Caritas Genève ont fait parvenir à leur comité une pétition, dont Le Courrier a obtenu copie. Ils sont salariés ou bénévoles, responsables de boutique, manutentionnaires, chauffeurs ou livreurs. Dans une lettre détaillée, ils expriment une réelle souffrance au travail, ce dont témoignent les employés que nous avons rencontrés sous couvert d’anonymat. «Leurs préoccupations légitimes sont aussi les miennes», assure Dominique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion