Suisse

No Billag, un saut dans l’inconnu

Malgré l’intensité de la campagne, le visage d’une Suisse sans redevance radio/TV reste flou.
Plus de 2000 personnes ont manifesté samedi à Bellinzone contre l’initiative No Billag. (KEYSTONE/Alessandro Crinari)
Votation fédérale

Que se passerait-t-il si les Suisses disaient oui à l’initiative No Billag? Une seule certitude: à compter du 1er janvier 2019, la redevance radio/TV ne pourrait plus être prélevée et la SSR ne recevrait plus les 1,2 milliards de francs qui constituent 75% de ses revenus, tandis que les radios locales et les TV régionales avec un mandat de service public subiraient une perte nette oscillant entre 35 et 67% de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion