Lecteurs

«L’initiative ne dépend pas de la disponibilité des terrains»

Le Cartel intersyndical et l’Asloca, auteurs de l’initiative «Sauvegarder les rentes en créant du logement», réagissent aux propos du député Alexandre de Senarclens.
Genève

Dans votre édition du 5 janvier, Monsieur de Senarclens (député PLR) critique l’initiative du Cartel intersyndical de la fonction publique et de l’Asloca «Sauvegarder les rentes en créant du logement» en déclarant «il faudra entre vingt et cinquante ans pour que les logements soient construits et valorisés. Il n’y aura aucun rendement immédiat, c’est un cadeau empoisonné fait à la CPEG [Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève]».(1) Or, l’initiative ne dépend pas de la disponibilité des terrains du PAV [projet d’aménagement Praille-Acacias-Vernets], car elle propose immédiatement une solution transitoire (alinéa 5).

De plus, le Code des obligations permet un rendement de 3,5% sur le logement, alors que le projet du conseil d’Etat ne donne qu’un rendement de 2,5%. Selon le député PLR, l’initiative «constitue une intervention dans la gestion d’un organisme public indépendant; c’est créer un problème de gouvernance.» Il tait que le prêt simultané imposé à la CPEG par le Conseil d’Etat, sur une durée de 40 ans, à un taux plafonné au taux technique (aujourd’hui à 2,5%), est une intervention encore bien plus lourde et intrusive.

Enfin, ce député prétend que l’initiative «continue à alimenter une baignoire qui fuit»: or, la baisse du taux de couverture résulte mécaniquement d’une baisse du taux technique, et non d’un défaut de financement courant (financement qui est en vérité surabondant). Les infirmières, les enseignants, l’ensemble des salarié-e-s du secteur public – donc indirectement les usagers – n’ont pas à pâtir du choix de capitalisation partielle fait par des magistrats du même parti que celui de Monsieur de Senarclens.

Marc Simeth, Président du Cartel intersyndical de la fonction publique.

Alberto Velasco, Président de l’Asloca Genève.

Fanny Scuderi, «Douze mille signatures pour les rentes et du logement», Le Courrier du 5 janvier 2018.

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Genève

Autour de l'article

Connexion