Actualité

«Nous sommes fidèles à nous-mêmes»

Trois ans après l’attentat, Charlie Hebdo rit de tout, malgré les menaces. Interview de son rédacteur en chef.
Sur un mur de Poitiers FLICKR/ID NR THX 1139/CC
Liberté de la presse

Il y a des prénoms totems propres à fédérer une nation en pleurs. Avant la France de Johnny, le peuple a aussi été Charlie, dans un contexte plus dramatique, il y a trois ans. L’attaque terroriste des frères Kouachi a décimé la rédaction de Charlie Hebdo sans parvenir à faire taire ce journal satirique. Il est devenu malgré lui le symbole de la liberté d’expression depuis ce funeste 7 janvier 2015.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion