Genève

L’hôpital s’adapte au handicap mental

Un projet novateur des Hôpitaux universitaires de Genève améliore la prise en charge des patients.
Le projet vise à améliorer la prise en charge de patients souffrant de déficience intellectuelle DP
Santé

Anne-Chantal Héritier Barras pilote un programme novateur lancé aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Depuis 2016, cette neurologue est «médecin référent handicap» et responsable d’un projet qui vise à améliorer la prise en charge de patients souffrant de déficience intellectuelle, dont la trisomie 21. A quels patients s’adresse ­précisément le projet? A.-C. Héritier Barras: Aux personnes adultes avec déficience intellectuelle ou avec un poly­handicap acquis au cours du développement. Ces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion