Suisse

La Suisse s’irrite des décisions de l’UE

Les récentes piqûres de rappel de Bruxelles dans le domaine financier suscitent l’indignation de Berne.
Les normes ­appliquées par la Bourse suisse à Zurich sont reconnues équivalentes à celles de l’UE Ikiwaner / CC
Suisse-Europe 

L’embellie constatée sur le front des relations entre la Suisse et l’Union européenne, à la fin de novembre, aura été de courte durée. Après avoir inscrit la Suisse sur leur «liste grise» des paradis fiscaux, le 5 décembre, les Européens pourraient décider de serrer la vis à Berne dans le domaine des services financiers. De mauvais augure pour 2018? La Commission européenne adoptera demain ou vendredi une décision reconnaissant que les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion