Scène

Echappée cosmique au Théâtre de l’Usine, entre science-fiction et chamanisme

Le duo EW formé par le danseur Martin Roehrich et le plasticien Arnaud Gonnet invite à plonger, ce soir encore, dans sa nébuleuse.  
Le plateau mué en espace sidéral ­vaporeux aux ­lumières bleutées. Dorothée Thébert Filliger
Danse

On se souvient d’Eastward, où le duo de créateurs EW nous baladait il y a quelques années dans les architectures du futur, revisitant la ville de Shanghai par le mouvement et la vidéo au Théâtre de l’Usine, à Genève. Dans La Nébuleuse du Crabe, Arnaud Gonnet, plasticien, et Martin Roehrich, danseur, y créent depuis samedi un tout autre univers. A l’urbain, ils substituent le céleste, en hommage à la nébuleuse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion