Vaud

Lausanne veut encourager la «flânerie»

La municipalité présente deux rapports sur l’état du commerce et propose des mesures timides.
WIKI - CC- Atervista
Commerce

Lausanne a mis le paquet en présentant un rapport économique et une étude anthropologique sur le commerce de détail. Depuis deux ans, l’indice du chiffre d’affaires de la branche, qui emploie 7000 personnes à Lausanne, est en recul. Face au défi de la disparition des magasins, qui touche toutes les grandes villes, Lausanne veut amener les habitants et les visiteurs à la «flânerie commerciale». En clair, jouer sur l’aménagement urbain

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion