Suisse

Vers la création d’une cellule d’écoute

L’affaire Buttet pousse l’Assemblée fédérale à faciliter la dénonciation de cas de harcèlement sexuel.
Photo prétexte LDD
Parlement fédéral

Après l’Assemblée nationale française secouée par l’affaire Baupin, le Parlement fédéral ébranlé par le cas Yannick Buttet (pdc, VS) devrait suivre le mouvement: constituer une cellule d’écoute à l’usage des parlementaires harcelées. Le dossier est en train de passer la vitesse supérieure.   Dominique de Buman (dc, FR), président du Conseil national, et Karin Keller-Sutter (lr, SG), présidente du Conseil des Etats, ont consulté les chefs de groupe hier après-midi.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion