Livres

Ariane Ferrier: “Je veux mourir vivante”

Décédée le 26 novembre ­dernier, la journaliste romande laisse un témoignage beau et saisissant sur sa traversée du cancer.
Ariane Ferrier en 2014. CLAUDE DUSSEZ
Récit 

Derrière son titre au goût d’irrémédiable, La dernière gorgée de bière est un récit enlevé et truffé de fous rires. Alors que les douleurs la plient en deux aux urgences – où des examens révéleront un cancer du pancréas –, Ariane Ferrier rit en découvrant sur un lit, près du sien, une très vieille dame complètement ivre qui ne tient pas en place. «Bon Dieu que ça fait mal quand je ris…»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion