Genève

Renvoi d’un policier néonazi confirmé

La justice genevoise confirme le licenciement, en 2014, d’un fonctionnaire de police genevois. Il exprimait sur Facebook sa fascination d’Hitler sous le pseudo «Hussard noir».
Policier néonazi débouté par le Tribunal fédéral
Le quotiden 20 Minutes révélait en 2014 la mise sous enquête d’un policier genevois pour ses penchants pour le IIIe Reich. (capture d’écran 20 Minutes)
Genève

La justice confirme le licenciement d’un policier néo-nazi genevois, qui affichait ses sympathies sur Facebook, sous le pseudonyme «Hussard noir». Dans un arrêt du 12 septembre, la Chambre administrative de la Cour de justice rejette son recours, élaboré par Pascal Junod. Cet avocat a plus d’une fois défendu des sympathisants d’extrême droite, dont Roger Garaudy. Un recours a été déposé au Tribunal fédéral. Le Département de la sécurité et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion