Suisse

Délégué du personnel, une proie facile

Le Tribunal fédéral a confirmé le licenciement d’un délégué du personnel des imprimeries lausannoises de Tamedia. En Suisse, aucune protection digne de ce nom n’existe.
Rassemblement de soutien à Hans Oppliger lors du procès le 14 janvier 2016 à Montbenon devant le Palais de justice. MTI
Syndicalisme

Le volet judiciaire est clos. Le Tribunal fédéral (TF) a définitivement débouté en septembre dernier1Arrêt numéro 4A_656/2016 Hans Oppliger, imprimeur et délégué du personnel au Centre d’impression d’Edipresse devenu centre d’impression de Lausanne (le groupe lausannois ayant été racheté par Tamedia). Hans Oppliger a en effet été licencié en 2009 par son employeur. Une décision qu’il a toujours contestée, considérant que ce limogeage était lié à ses activités syndicales au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion