Actualité

Vent catalan en Bosnie

Face à des velléités sécessionnistes, la Bosnie-Herzégovine risque une nouvelle déstabilisation.
CC
Séparatisme

Mercredi, à La Haye, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a condamné à perpetuité Ratko Mladic, ancien général de l’armée serbe de Bosnie-Herzégovine, pour de nombreux crimes contre l’humanité commis dans les années 1990. Ses actes s’inscrivaient dans le projet d’une Grande Serbie, comprenant des parts importantes du territoire bosnien. Or, des tensions alimentées par des mouvements sécessionnistes menacent à nouveau la région. Depuis l’été, différentes initiatives politiques agitent la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion