Cinéma

Images, histoire et identité fragmentées en ­Palestine

 La Palestine s’interroge, durant sept jours de projections à Genève et Lausanne. Rencontre éclairante avec le ­cinéaste Mohanad Yaqubi.
Logo de l'Unité du cinéma palestinien de l'OLP. DR
Festival

Le cinéma palestinien dispose depuis six ans de son festival, qui s’étend désormais de Genève à Lausanne durant une semaine, du 23 au 29 novembre. Et à chaque nouvelle édition, «Palestine: Filmer c’est exister» réaffirme la pertinence de son intitulé. Cette année avec un ­focus sur le cinéma révolutionnaire des années 1970, et un film en particulier: Off Frame AKA Revolution Until Victory (­samedi au Spoutnik). Un documentaire où Mohanad Yaqubi réunit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion