Genève

Les députés privés de leur rôle de surveillance des SIG?

Le parlement genevois a perdu un levier de pilotage de l’établissement autonome de droit public au profit du Conseil d’Etat.
Un projet de loi demande un retour au statu quo ante pour rendre au Grand Conseil la prérogative en matière de vote du budget des SIG. JPDS
Genève

Entourloupe du Conseil d’Etat ou effet collatéral d’une volonté d’uniformisation des procédures? En tous les cas, le parlement genevois a perdu – sans véritablement s’en rendre compte – un levier de pilotage de l’établissement autonome de droit public des Services industriels genevois (SIG). L’affaire été découverte, de manière un peu fortuite, en commission de l’énergie et des SIG. Le 9 novembre, les commissaires, qui étaient en train d’approuver le budget

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion