Vaud

«Les premières fois, on fait profil bas»

Reportage parmi plus de 200 personnes qui ont partagé un repas à la Soupe populaire de Lausanne.
Lausanne, novembre 2017. La soupe populaire de la mère sofia. Manor permet de prendre les restes de pain à la fermeture du magasin. © Olivier Vogelsang OLIVIER VOGELSANG
Vaud

[gal:154448] Dans le vieux hangar tagué de la rue Saint-Martin à Lausanne, les bénévoles de la Soupe populaire arrivent un par un. Il est 18 h. Plus d’une quinzaine seront présents ce soir-là, aux côtés de Julien, Kasia et Roberta, les trois responsables de la soirée, engagés par la Fondation Mère Sofia, dont la Soupe populaire fait partie. Derrière le bar se tient Mitch, fidèle au poste depuis 2003. «A

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion