Arts plastiques

Qiu Zhijie: réfléchi

A voir au Centre d’art contemporain, les hybridations de l’artiste chinois flirtent avec l’art total.
Qiu Zhijie dans son exposition au Centre d’art contemporain. Cédric Vincensini
Genève

On demande à Qiu Zhijie quel objet le raconte le mieux. «Celui-là!» lance-t-il en pointant une vielle catapulte disposée sur une table du Centre d’art contemporain de Genève. Puis il balaie l’espace du regard et mentionne deux raquettes de ping-pong, ou la Une d’un journal du 6 novembre 1969, sa date de naissance. En réalité, l’artiste chinois n’a que l’embarras du choix: dans l’installation à laquelle il met la dernière main,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion