Neuchâtel

La marche pour les réfugiés passe à Neuchâtel

La «Bainvegni fugitivs marsch» a fait étape. Rencontre avec cette équipée qui lutte pour une politique d’asile humaine.
Les autorités neuchâteloises ont réservé un accueil chaleureux aux marcheurs DR
Solidarité

 Mille kilomètres en cinquante-deux étapes. C’est le pari fou de la «Bainvegni fugitivs marsch», une caravane pédestre qui fait le tour de la Suisse pour «les droits et la dignité humaine». Arrivées de Morat lundi, une trentaine de personnes venues de tous horizons ont fait étape dans le canton de Neuchâtel mardi et mercredi. L’idée de cette curieuse transhumance a germé dans la tête de Lisa Bosia Mirra, députée tessinoise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion