Arts plastiques

Des claques qui font «clic-clac»

Le Château de Prangins accueille les meilleures photographies de presse de Suisse et du monde prises en 2016. Des clichés souvent très forts.
L’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie Burhan Ozbilici
Musée national

Cette photo a suscité la polémique. Son auteur a-t-il été trop voyeur lorsqu’il a figé le corps sans vie de l’ambassadeur russe en Turquie, venant juste de s’écrouler à côté de son assassin, flingue à la main, en train de hurler? Non, rétorque le jury du World Press Photo, qui a choisi son cliché comme Photo de l’année 2016. Burhan Ozbilici, photographe pour l’agence Associated Press, qui se trouvait à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion