Suisse

Querelle avec la Suisse apaisée

Suite à l’affaire de CD volés, le présumé espion suisse a échappé à la prison ferme.
Allemagne

Daniel M. s’en sort bien. Il a écopé hier d’une peine de 22 mois avec sursis, assortie de 40 000 euros d’amende qu’il a déjà versés, ceci pour avoir espionné l’administration fiscale du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW) entre 2011 et 2015. «L’espion suisse» est donc sorti libre du Tribunal régional de Francfort quelques instants après le jugement. Et comme l’a confirmé sa compagne aux journalistes qui l’attendait, ils sont rentrés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion