Suisse

La retenue face à la presse irrite

La Police de la ville de Zurich ne communique plus la nationalité des prévenus.
Transparence

Mentionner la nationalité des prévenus et des victimes dans les communiqués de police? A Zurich, c’est fini. Ou plutôt, la police municipale ne l’indique plus automatiquement et fournit, désormais, l’information sur demande. Objectif: ne pas nourrir les préjugés et la discrimination de la population. La ville de Zurich suit ainsi Berne, qui a déjà renoncé à citer la nationalité. La décision a suscité la réaction outrée de l’UDC. La décision

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion