Vaud

Pression sur les soins dentaires

La majorité du parlement vaudois rejette l’initiative et approuve un contre-projet restreint.
Le contre-projet veut se concentrer sur la prévention et des contrôles dentaires réguliers. CC
Grand Conseil

L’ambiance était électrique hier dans l’hémicycle vaudois, à la lecture du contre-projet à l’initiative qui vise à inscrire une assurance obligatoire pour les soins dentaires dans la Constitution. En premier débat, le parlement a rejeté l’initiative et plébiscité la version largement amendée par la droite du texte du Conseil d’Etat. Le contre-projet oppose à l’initiative des mesures ciblées pour favoriser la santé bucco-dentaire. Il prévoit de promouvoir la prévention ainsi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion